Les fêtes traditionnelles

BONSON AU RYTHME DES FÊTES

Bonson, village de passion, village d’émotions mais aussi village de traditions. Depuis des générations Bonson vit au rythme des saisons.
Une vie de quiétude mais aussi une vie de travail.
Sans oublier pourtant de prendre le temps de faire la fête.
Culturelles ou cultuelles les fêtes sont les moments forts de la vie communale qui permettent aux Bonsonnois, aux parents, aux amis de se retrouver, de prendre le temps de se parler à nouveau pour échanger idées et points de vue.
Bien sûr la période estivale est plus propice à des manifestations champêtres. Mais quand même le reste de l’année les Bonsonnois ne ratent pas une occasion pour se retrouver.

 

 

Voici quelques moments forts :

– Dès le mois de mars c’est le « Printemps des Poètes » en relation avec la médiathèque municipale.
– Mai, premier pique-nique sur le plateau de la chapelle Saint-Hospice.
– En juin la traditionnelle fête de l’olivier qui allie le côté festif et les concours oléicoles.
– Juillet, une quinzaine consacrée au Festival d’Art Contemporain, le « Festival du P…eu ». Manifestation culturelle initiée à l’origine d’après le concept du Peu de l’artiste Niçois Jean Mas associé à Jean-Marie Audoli, notre maire. Au fil des années cette manifestation est devenue incontournable dans l’expression de l’art contemporain de la Côte-d’Azur.
– Juillet aussi la Fête Nationale et sa soupe au pistou, sans oublier la Fête du Gabre.
– Août, moment fort pour notre Fête patronale de la Saint-Benoît. Festin qui s’étale sur une semaine de baletti, repas, boules, loto, animations diverses et les traditionnelles aubades.
– Octobre procession vers la chapelle Saint – Hospice pour assister à la messe champêtre. Se sera ensuite le dernier pique – nique de l’année.
– Tout au long de l’année d’autres manifestations émaillent la vie des Bonsonnois : Fête de la musique, Téléthon, Carnaval, concours de boules ou de cartes, kermesses, expositions diverses, sorties avec nos Anciens et bien d’autres encore.

 

Toutes ces fêtes ne peuvent exister qu’avec le dévouement d’un tissu associatif dense, imaginatif et riche de bénévoles.
Des bénévoles désintéressés qui ont décidé de consacrer une partie de leur temps libre aux autres.
Des bénévoles qui ne ménagent pas leurs efforts et qui se contentent de trouver, parfois, leur salaire avec un simple « merci ». De père en fils, de mère en fille, le bénévolat semble être inscrit dans les gènes des Bonsonnois et c’est pour cela que perdure la tradition de la fête.